Le syndrome d’épuisement professionnel, également dénommé burn out ne fait pas l’objet d’une définition unique et reconnue par l’ensemble des spécialistes.

    Cependant, on peut citer :

  • L’OMS, pour qui le burn out est un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail.
  • L’INRS, pour qui ce syndrome est un ensemble de réactions consécutives à des situations de stress professionnel chronique.
  • Schaufeli (2001) qui traduit le burn out comme un épuisement physique, émotionnel et mental résultant d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel  

Le burn out se traduit par une érosion de l’engagement, une érosion des sentiments et une érosion de l’adéquation entre le poste et le travailleur. Le travailleur peut se trouver dans un état physique et psychique tel qu’il ne peut pas poursuivre son activité de travail. (ANACT, INRS, DGT)

Mécanisme

Le syndrome d’épuisement professionnel (burn out) résulte d’une exposition chronique à des facteurs de risques psychosociaux (RPS) qui va entrainer divers symptômes constitutifs du syndrome d’épuisement professionnel. Il est la conséquence d’un engagement professionnel devenu difficile voire impossible.

Facteurs de Risques Psychosociaux

rapport GOLLAC
Facteursillustrations
Exigences au TravailIntensité et complexité du travail
Facteurs d’ambiance matérielle
Durée et organisation du temps de travail
Exigences émotionnellesContacts avec un public difficile
Confrontation à des violences verbales
Contacts avec un public en souffrance
Obligation d’afficher des émotions en contradiction avec son ressenti
Autonomie Marge de ManœuvreFaible marge de manœuvre
Autonomie procédurale
Rythmes de travail contraint sans possibilité de s’y soustraire
Imprévisibilité du travail et impossibilité d’anticiper
Sous utilisation des compétences
Rapports sociaux, relations de travailManque de clarté des objectifs
Collectif de travail absent ou défaillant
Manque de solidarité entre collègues
Pas d’expression possible du travailleur
Violences internes
Absence de reconnaissance des efforts déployés
Absence de reconnaissance de la qualité du travail
Conflits de valeursSentiment de faire un travail inutile
Impossibilité d’échanger sur le contenu du travail entre collègues (objectifs et manière de faire)
Impression de trahir ses valeurs ou sa conscience professionnelle
Qualité empêchée, difficulté à faire du bon travail
Insécurité de la situation de travailPeur de perte d’emploi
Précarité du contrat de travail
Retard dans le versement des salaires
Impossibilité de pouvoir exercer sur le long terme dans les mêmes conditions
Changements mal anticipés

Syndrome = ensemble de symptômes ou de signes révélateurs

CatégorieSymptômes
Manifestations émotionnellesPeur
Tension nerveuse
Humeur triste
Manque d’entrain
Irritabilité, hypersensibilité
Absence d’émotion
Manifestations physiques ou somatiquesTrouble du sommeil
Tensions musculaires (dos, nuque …)
Prise ou perte de poids
Maux de tête, nausées, vertiges
Manifestations cognitivesDiminution de la concentration
Difficulté à faire plusieurs tâches à la fois
Difficulté à nuancer ou à prendre des décisions
Erreurs, fautes, oublis
Manifestations comportementales ou interpersonnellesRepli sur soi
Isolement
Comportement agressif voire violent
Manque d’empathie, moins sensible aux problèmes des autres
Ressentiment et hostilité envers les personnes
Comportement addictif (tabac, alcool, tranquillisant, drogue..)
Manifestations motivationnelles ou liées à l’attitudeDésengagement
Baisse de motivation
Effritement des valeurs associées au travail
Sentiment d‘être pris au piège
Doute sur ses compétences
Dévalorisation